L’addiction aux jeux, de quoi parle-t-on ?

Paris sportifs, machines à sous, casino en ligne, jeux de grattage, les incitations à jouer sont très présentes et ne manquent pas. Si pour la plupart des joueurs, le jeu est un plaisir et reste synonyme de détente, pour d’autres, ce loisir se transforme en véritable addiction source de problèmes, à traiter le plus vite possible auprès des personnes compétentes en la matière.

Qu’est-ce que l’addiction aux jeux ?

On estime à un million le nombre de joueurs atteints d’addiction aux jeux en France (Centre de référence sur le jeu excessif). Sentiment de puissance, excitation, tension, adrénaline…l’univers du jeu attire et séduit, car il crée une multitude de sensations chez le joueur. Sensations intenses qui poussent le joueur à renouveler l’expérience.

Il peut arriver que ces sensations, pourtant inoffensives, se transforment en obsession voire pulsion. Le joueur passe de plus en plus de temps à jouer, son comportement change. L’isolement, le mensonge et l’agressivité prennent place et la situation devient alors dangereuse. Le joueur perd alors le contrôle de ses actes raisonnés et subit ses pulsions, plongeant alors dans un véritable cauchemar et cercle vicieux. Telle est une drogue, le jeu devient un besoin compulsif incontrôlable.

Comment prévenir l’addiction aux jeux ?

« Il faut mieux prévenir que guérir » ! Adoptons donc des réflexes simples mais efficaces qui éviteront les débordements. Ces conseils peuvent paraître évidents, mais il semble utile de les garder en tête à chaque visite de casino, que cela soit terrestre ou en ligne.

  • Jouer pour se divertir
    Le gain d’argent ne doit pas être la première motivation. Vous jouez pour le plaisir et non pas uniquement pour gagner de l’argent « facile ».
  • Se fixer une limite d’argent
    Votre budget est fixé avant de commencer à jouer. Si vous perdez, ne retournez pas changer d’autres jetons. Votre limite n’est pas extensible.
  • Pas le moral, pas de jeu
    Vous vous sentez déprimé ? Et si vous perdez ? Cela n’arrangera pas la situation, au contraire. Revenez lorsque vous avez le moral au beau fixe
  • On se fixe des limites
    Jouer tous les jours et sans durée limite n’est pas conseillé. Il vaut mieux garder le jeu comme un moment privilégié et occasionnel qui vous fera vraiment plaisir. Au quotidien, il deviendra une routine.

Nous le répétons, ces quelques conseils peuvent paraître de « bon-sens » mais les limites peuvent être rapidement dépassées, comme pour n’importe quel autre loisir pratiqué avec passion.

Comment détecter et soigner l’addiction aux jeux ?

Contrairement à d’autres types d’addictions telles que la drogue ou l’alcool qui sont plus visibles « physiquement » ou « psychologiquement », l’addiction aux jeux reste une dépendance plus difficile à identifier.

Certains signes peuvent néanmoins aider à déceler ce problème de dépendance :

  • Augmentation des mises
  • Emprunt d’argent à vos proches, amis ou à la banque
  • Changement de comportement (déprime, tristesse, agitation, isolement)
  • Passage d’états euphoriques à dépressifs très rapide

L’une des étapes difficiles est la reconnaissance de la maladie par le joueur, qui n’accepte par cette forme de dépendance comme une maladie à part entière et à soigner.

De nombreux organismes accompagnent les personnes dépendantes aux jeux : des associations anonymes et centres d’addictologie qui permettent aux joueurs de suivre une thérapie adaptée, d’échanger avec des professionnels compétents en la matière et de se soigner pour apprendre à maîtriser leurs pulsions.